Malabo:  25°C | Rocío: 23°C
   Madrid:  31°C | Rocío: 16°C
 Malabo 22:38     Madrid 23:38
Domingo, 21 de julio de 2019
Logo de genet  
      Buscar: en:   Noticias   Enlaces   Anuncios  

Login

Home
Intro/Ayuda
Noticias
Anuncios
Autores
Lenguas
Foro de Debates
Apuestas
Quiz
Calculador de Francos CFA a Euro
Calculador de Euro a Francos CFA
F CFA <---> Euro
Cambios Recientes
Contacto
Suscribirse
Foro/Chat
Estadística
Enlaces
Documentos
Promoción
Su página de inicio
Recomendar

¡Viva Patricio Nbe!

Visitas desde
06/02/2003 :


Felipe Ondo, preso politico desde 2002
Ondo Obiang, preso de conciencia. líder de FDR
Galeria de Ilustres de Guinea Ecuatorial

Formato para impresión Email anterior Noticias posterior Compartir en Twitter

Editorial

Modificar la Ley francesa para que los recursos robados vuelvan a la población dañada


publicado por: REDACCION guinea.net el 13/03/2019 1:17:52 CET

La restitution des avoirs illicites issus de la corruption : où en est la France ?

Chaque année, des milliards d’euros sont détournés pour alimenter le train de vie dispendieux de quelques dirigeants corrompus à l’étranger, notamment en France, au lieu de financer des infrastructures et des services publics de première nécessité (hôpitaux, routes ou établissements scolaires).

En se constituant partie civile il y a dix ans dans l’affaire des « Biens mal acquis« , Transparency France poursuivait deux objectifs : faire en sorte que la France ne soit plus un lieu de blanchiment pour des dirigeants corrompus et que l’argent détourné soit restitué aux populations à qui il appartient.

Condamnation de Teodorin Obiang, Vice Président de Guinée-Equatoriale dans l’affaire des « Biens mal acquis » 

Or, en l’état actuel du droit français, rien ne permet de garantir l’affectation des avoirs issus de la grande corruption au profit des victimes. En effet les fonds confisqués tout comme les sommes résultant de la vente des avoirs confisqués reviennent au budget général de l’Etat. Il est donc nécessaire et urgent de faire évoluer le cadre législatif français.

Pour garantir la restitution de l’argent de la corruption aux populations victimes, il faut changer la loi

Pour combler cette lacune du droit français, Transparency International France propose l’introduction d’un dispositif d’affectation des avoirs illicites, présenté et débattu lors d’un colloque en présence d’experts internationaux et de parlementaires organisé à l’Assemblée Nationale le 23 novembre 2017.

Les points clés du dispositif proposé par Transparency International France

  1. Les fonds confisqués tout comme les sommes d’argent recouvrées doivent être isolés du budget général de l’Etat et consignés sur un compte spécial dans l’attente de leur affectation au profit des populations des états d’origine.
  2. Les fonds ainsi consignés devront être affectés exclusivement à l’amélioration des conditions de vie des populations des pays d’origine et/ou au renforcement de l’état de droit et à la lutte contre la corruption
  3. Une procédure de consultation doit être menée de manière transparente et inclusive en faisant notamment intervenir les représentants de la société civile.
  4. Les fonds doivent être gérés de manière transparente et leur utilisation contrôlée de manière rigoureuse.


Fuente: https://www.helloasso.com/associations/transparenc

¡Nota importante!
El contenido de los artículos publicados no refleja necesariamente la opinión de la redacción de guinea-ecuatorial.net
Véase también la declaración sobre el uso de seudónimos

Usuarios en linea: 87


Noticias
Recientes

Síguenos en:

© Guinea-Ecuatorial.net (Nvo Zang Okenve 2004 - 2014) - Foro Solidario por Guinea. Todos los derechos reservados. email: info@guinea-ecuatorial.net

'